Quels sont les accessoires phares pour l’iPhone ?

De nos jours, accessoiriser son iPhone est très tendance vu qu’à part être un simple mobile, c’est aussi un ordinateur et un baladeur. C’est pour cela qu’on le qualifie d’ailleurs de téléphone intelligent ou Smartphone et en tant que tel, il existe des accessoires qui semblent nécessaires à son utilisation.
Vous avez tout d’abord les chargeurs voiture qui vous permet de lier votre iPhone à votre véhicule tout en le chargeant si vous n’en avez pas eu le temps chez vous.

Ensuite, il y a les écouteurs qui vous permettent d’écouter de la musique à partir de la bibliothèque de votre téléphone ou de regarder et d’écouter discrètement une vidéo.

Puis il y a les câbles qui servent à relier votre mobile à toutes sortes de sorties dont télévision, ordinateur, lecteur CD, …
Enfin il y a les accessoires de protections dont les housses, les étuis, les films de protections écran et les coques. Les coques sont parmi les plus appréciées étant donné qu’elles existent en différentes formes et que parfois, elles se vendent en kit avec un film de protection écran.
Pour trouver une coque répondant à vos attentes, vous pouvez voir du côté 123iphone.fr alias Tout pour votre iPhone, qui vous propose par exemple la coque en léopard très à la mode cet automne.

A titre d’informations, une coque pour iPhone coûte entre 6€ pour une coque classique à environ 20€ pour une coque sur-mesure en version 3D que vous pouvez commander chez Sculpteo.

Par conséquent, vous pouvez aujourd’hui accompagner votre iPhone avec différents types d’accessoires et comme toutes les catégories existantes dans le domaine de la technologie, le monde des accessoires pour iPhone connait régulièrement des nouveautés qu’il vous faut suivre de près.

Catégories :High tech Étiquettes : , ,

Monaco et son secteur artistique

On peut dire qu’aujourd’hui, l’art ne tient pas vraiment une place importante dans notre vie quotidienne et pourtant à Monaco, les habitants vivent perpétuellement dans cet univers qui y a pris de plus en plus d’ampleur. En effet, de nos jours, Monaco est en passe de devenir la cité internationale de l’art et on y rencontre chaque jour de nouveaux talents émergents. De plus, la monarchie compte aujourd’hui plus de galeries d’art qu’auparavant et si ce phénomène a pu ainsi se développer, c’est aussi grâce à la bienveillance des souverains de la ville qui non loin de s’en offusquer, donne une place primordiale à ce secteur qui fait aujourd’hui sa renommée.

En d’autres termes, Monaco n’est plus uniquement connue comme étant la destination de vacances favorite des stars mais les gens y viennent aussi pour découvrir de nouveaux artistes ou pour pouvoir y vivre librement leur passion. Il faut effectivement reconnaître que si dans certains pays l’art est totalement fermé aux jeunes talents d’aujourd’hui, à Monaco, tout le monde peut y tenter sa chance et cela grâce en partie à la fameuse Marietta Vinci Corsini, ambassadrice du Point Art Monaco et aussi directrice de la maison d’art de Monte-Carlo. Cette jeune femme, si vous ne la connaissez pas encore, est la bienfaitrice des nouveaux artistes contemporains pour lesquels elle a ouvert le centre MdA Today, une galerie entièrement consacrée à leurs œuvres.

Mais outre cette galerie, branche de la maison d’art de Monte-Carlo, Marietta Vinci supervise aussi activement les expositions qui ont régulièrement lieu à Monaco, des expositions qui se font sous le haut patronage du prince Albert II de Monaco et organisées par le groupe Point Art Monaco qui regroupe tous les artistes et maisons d’art œuvrant sur le territoire monégasque.

Catégories :Portrait Étiquettes :

Arnaque : les revendeurs d’accessoires pour l’Iphone, bons et mauvais élèves

2012/10/14 1 commentaire

L’arnaque sur les ventes en ligne est un phénomène courant mais qui détruit toutefois l’image des honnêtes boutiques de vente en ligne qui essaient de promouvoir leurs sites malgré les préjugés que lesgens ont sur leur compte. En effet, même si vous avez été victime d’arnaqueurs lors d’un achat en ligne, sachez qu’il existe toutefois des sites corrects et réels qui n’aspirent qu’à vous faciliter l’acquisition d’un bien que ce soit à l’étranger ou non. Pour les identifier, vous devez donc savoir différencier les bons élèves des mauvais et pour le second cas, il existe des trucs qui ne mentent pas.

Les mauvais élèves sont les sites qui sentent l’arnaque à plein nez sur lesquels on trouve souvent des prix exorbitants ou trop bas pour que l’offre soit vraiment alléchante, les sites qui n’ont pas de numéro de téléphone affiché ou d’adresse que l’on pourrait vérifier, ceux qui affichent des mentions légales inexistantes (et donc que l’on doit toujours vérifier) ou encore ceux qui proposent un frais de port plus cher qu’un article proprement dit. Même si ces sites affichent une adresse à l’étranger, il serait toujours bon de vérifier dans un annuaire ou auprès de la mairie de la ville par téléphone ou juste de s’abstenir si vous avez un quelconque doute.

A l’opposé de ces sites voleurs, il y a tout de même des sites sérieux et de bonne foi dont notamment tout-pour-iphone sur lequel j’ai déjà fait plusieurs achats sans me faire avoir. De plus, ce site est situé près de chez moi, ce qui me rassure et côté design, on peut déjà dire que c’est un pro dans son domaine : la technologie.

Sur tout-pour-iphone.com, j’ai pu acheter des accessoires divers relatifs à mon iPhone, iPhone qui je souligne a déjà aussi été en réparation chez eux. J’avoue qu’au début, envoyer mon téléphone chez des inconnus ne me rassurait pas vraiment mais quand j’ai pu parler à la personne qui l’a pris en charge, alors j’ai fait un grand OUF en voyant que le personnel était vraiment composé de personnes humaines et gentilles qui plus est. Le téléphone réparé m’a été livré après 3 jours et jusqu’à maintenant, il fonctionne très bien.Merci tout pour iphone.

Un dernier conseil, si vous doutez de l’existence réelle d’un site, n’importe lequel, faites comme moi et parlez-en dans un forum de discussion en ligne pour voir si d’autres le connaissent et dans le cas contraire, ce n’est même pas la peine d’essayer.

Catégories :High tech Étiquettes :

Qui est Guido Reni ?

Guido Reni est un peintre italien du 16-17ème siècle né à Bologne en 1575 et décède dans la même ville en 1642. Il cultive son talent auprès du peintre Denijs Calvaert connu aussi sous le nom de Denis le flamand. Après cet apprentissage particulier, il part étudier à l’école de peinture de Bologne puis suit un autre apprentissage auprès de Raphaël.


De ce fait, son style allie le genre baroque au genre plus classique et d’ailleurs comme ses œuvres en témoignent, Guido Reni ses tableaux évoquent à la fois sensualité et religiosité. C’est d’ailleurs cette dernière facette qui lui a valu une place au Vatican qui lui passe de nombreuses commandes dont les fresques de la chapelle palais Quirinal qu’il a réalisé en 1610 et aussi celles de la chapelle Sainte-Marie-Majeure datant de 1609 à 1611.

Pour voir les autres œuvres de Guido Reni, vous avez plusieurs adresses de musées et galeries dont la majorité sont sis à Rome comme la galerie Spada de Rome qui abrite son tableau intitulé Saint Jérôme réalisé vers le début du 17ème siècle ou encore les musées du Capitole de Rome qui abrite son œuvre intitulé Saint Sébastien. Outre les musées romains, il y a aussi le musée du Louvre de Paris qui possède deux de ses tableaux dont le Cycle des Travaux d’Hercule et L’Annonciation, le musée de Condé au Chantilly avec la toile intitulée Vierge à l’enfant entourée d’anges ou encore la maison d’art de Monte-Carlo avec le tableau The Virgin in Glory.

La maison d’art de Monte-Carlo est une des adresses phares dans l’art monégasque et elle est aujourd’hui dirigée par la fameuse Marietta Vinci Corsini. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Marietta Corsini est une légende dans l’univers de l’art et elle est l’un des rares personnages de cet univers à être un des plus respectés sans vraiment être une artiste en soi.

Catégories :Portrait Étiquettes :

Marietta Vinci et Francesco Foschi

Dernièrement, on ne parle plus que du livre sur Francesco Foschi écrit par Marietta Vinci. En effet, c’est grâce à ce livre que la jeune écrivaine s’est faite connaître dans l’univers en dehors de l’art vu que dan ce dernier, elle était déjà célèbre.


Pour ceux qui ne la connaissent pas, Marietta Vinci-Corsini est la directrice de la maison d’art de Monte-Carlo et aussi administratrice du Point Art Monaco. Sa vie est depuis plusieurs années déjà reliée au monde de l’art, un lien qu’elle doit à sa passion pour tout ce qui touche ce domaine. Il est toutefois à souligner que la jeune femme n’est aucunement peintre ou photographe mais ses fonctions se limitent à promouvoir l’art sous toutes se facettes. Par promouvoir l’art ici j’entends bien sûr, vendre le plus de tableaux possibles, faire connaître les nouveaux artistes et aussi les anciens et bien sûr faire participer sa galerie d’art aux salons mondiaux artistiques dont le TEFA, les Biennales d’Antiquaires ou d’autres encore.

En ce qui concerne Francesco Foschi, c’est un peintre italien du 18ème siècle qui est resté jusqu’à la sortie du livre méconnu du public. Marietta Corsini a donc contribué à faire ressortir tous ses œuvres et lui a donné la célébrité tant recherché de son vivant mais qui est toutefois venue un peu tard. La jeune femme a connu cet artiste durant son travail de directrice de la maison d’art de Monte-Carlo où elle a approfondi ses connaissances sur les collections qui y étaient alors exposées. Et comme cette maison d’art se focalisait alors sur les œuvres entre le 13ème et le 18ème siècle, elle est tombée par hasard sur Francesco Foschi et s’est intéressé de plus près à ses tableaux. Très vite, Marietta Vinci a découvert un nombre considérable des tableaux de ce peintre qui, soit dit en passant, faisaient tous référence à des paysages.

Et puisque la jeune femme e passionne plus sur le 18ème siècle, il ne lui fallu pas longtemps pour découvrir le passé, ou du moins, une partie du passé de cet artiste sur lequel elle a sorti son premier livre. Cependant, même si l’art ancien semble plus précieux aux yeux de conservatrice, elle a tout de même ouvert une section pour art contemporain et moderne au sein de la galerie qui regroupe actuellement de nombreux artistes de ce temps.

Catégories :Portrait Étiquettes : ,

Les artistes travaillant avec Marietta Corsini

Marietta Corsini en tant que directrice de la maison d’art de Monte-Carlo et administratrice du Point Art Monaco travaille actuellement avec de nombreux artistes dont peintres, sculpteurs, photographes ou dessinateurs. En effet, la maison d’art qu’elle dirige depuis plusieurs années déjà compte depuis l’année 2007 un département consacré à l’art moderne et donc les œuvres des artistes du moment. Ce département est intitulé MdA Today.

Le MdA Today regroupe actuellement 13 artistes qui y ont leurs œuvres exposés de façon permanente et qui sont également membres du Point Art Monaco. Parmi ces artistes, il y a le dénommé Matias Vergara Delorenzo qui se définit à travers ses œuvres qu’il juge d’ailleurs comme un testament écrit de ce qu’il est réellement et de la raison pourquoi nous existons toujours.

Quant à Massimo Listri, ses photographies sont très variées mais à travers son art, il se juge comme celui qui exprime les rêves auxquelles les gens ne peuvent se défaire. Matthias Köster quant à lui exprime à travers ses peintures des images de films de son enfance c’est-à-dire des souvenirs de cinéma ancrés profondément en lui et qui l’ont marqué.

Outre ces artistes, il y a également Reinhart Mundt qui base ses œuvres sur la philosophie qui dit que « The Essential Is Not Visible » qui signifie littéralement l’essentiel n’est pas visible. Donc à travers ses tableaux, l’artiste démontre comment les choses simples que l’on voit peuvent changer d’un coup selon différents point de vue et positions. Theodore Manolides quant à lui se base sur les mythes et légendes qui selon lui sont la source des changements de mentalité ou bien se chargent de compléter cette mentalité en altérant leur sens premier. De ce fait, ses peintures reflètent toutes des croyances auxquelles nous tenons encore parfois surtout si on appartient à la vieille école.

Catégories :Portrait Étiquettes :

Marietta Vinci Corsini : la bienfaitrice des artistes

Depuis qu’on la connaît, c’est comme si enfin la principauté de Monaco s’ouvre à l’art. En effet, Marietta Vinci Corsini qui travaille depuis des années dans ce domaine a participé activement à promouvoir l’art dans le pays monégasque. C’est d’ailleurs grâce à elle que la maison d’art de Monte-Carlo s’est fait connaître à travers le monde et aujourd’hui, il faut admettre que cette galerie tient une place importante dans cet univers très fermé.


Ouverte en 1997, la maison d’art de Monte-Carlo se focalisait alors sur les peintures anciennes du 13ème au 18ème siècle et après que Marietta Vinci en a repris la direction, elle a très vite déployé tout son savoir-faire pour faire de la modeste maison d’art une adresse incontournable pout tout collectionneur et artiste qui se respecte. Elle a d’ailleurs réalisé un chiffre d’affaire important en seulement quelques années de service et en 2007, la maison ouvre sa branche consacrée à l’art moderne et contemporain, une branche intitulée MdA Today.

La MdA Today rassemble alors tous les artistes du 19ème siècle à nos jours et si Marietta Corsini l’a ouvert, c’est tout simplement pour donner une chance aux artistes d’aujourd’hui à se faire connaître et à exprimer librement leur talent. Aujourd’hui, cette branche rassemble déjà plusieurs artistes et également tous les membres du groupe Point Art Monaco, une association qui a vu le jour ces dernières années sous l’œil exigeant de son S.A.S le prince souverain Albert II de Monaco.

Parmi les artistes modernes et contemporains qui ont leurs œuvres à la MdA Today, citons Matthias Köster, un artiste du moment dont les tableaux font surtout référence aux cinémas qu’il a vu dans son enfance ou encore Holger Eckstein qui exprime son talent à travers la photographie (fine art photography) où il excelle.
Ainsi, ce que Marietta Vinci-Corsini a fait en créant ce nouveau domaine, c’est d’ouvrir les portes de l’art aux artistes de ces trois derniers siècles qui sont souvent sous-estimés et restent dans l’ombre de leurs prédécesseurs.

Catégories :Portrait Étiquettes :
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.